Archive for June, 2012

  • La Justisse   Bon, c’est officiel, c’est pas une conspiration. Notre estimé premier ministre nous l’a confirmé en nous invitant à lire la pièce à conviction: son plan politique présenté en pratique “powerpoint” sur la page intitulée “ballot question”. Alors d’un coté, Pauline Marois, un référendum et la rue (c’est assez abstrait comme concept, genre Khadir, un plan politique et un immeuble). De l’autre, on a Jean Charest et sa fière équipe lllllllibérale et le plan Nord, sa création d’emploi… là-bas bien sûr. Et je connais une TONNE de médecins qui vont être prêts à déservir la population à quelques heures...

    La Justisse

    La Justisse   Bon, c’est officiel, c’est pas une conspiration. Notre estimé premier ministre nous l’a confirmé en nous invitant à lire la pièce à conviction: son plan politique présenté en pratique “powerpoint” sur la page intitulée “ballot question”. Alors d’un coté, Pauline Marois, un référendum et la rue (c’est assez abstrait comme concept, genre Khadir, un plan politique et un immeuble). De l’autre, on a Jean Charest et sa fière équipe lllllllibérale et le plan Nord, sa création d’emploi… là-bas bien sûr. Et je connais une TONNE de médecins qui vont être prêts à déservir la population à quelques heures…

  • Élisabeth II, Queen of Canada   J’ai une triste nouvelle à vous annoncer. Ça a commencé quand j’ai lu que Stephen Harper avait dit que le Canada illustrait culture et patrimoine par la création d’oeuvres d’art. Ça a empiré quand j’ai lu que notre sympathique ex-lieutenant-gouverneur avait décidé que la justice ne s’appliquait pas à elle. Et là, je me suis soudainement senti canadien. Pis bilingual en plus. Pis j’me suis dit, heille, on a une fucking reine. Une reine pour qui ça vaut la peine de dépenser sans trop regarder, avec un peu de chance, ses rejetons vont se régurgiter...

    Élisabeth II, Queen of Canada

    Élisabeth II, Queen of Canada   J’ai une triste nouvelle à vous annoncer. Ça a commencé quand j’ai lu que Stephen Harper avait dit que le Canada illustrait culture et patrimoine par la création d’oeuvres d’art. Ça a empiré quand j’ai lu que notre sympathique ex-lieutenant-gouverneur avait décidé que la justice ne s’appliquait pas à elle. Et là, je me suis soudainement senti canadien. Pis bilingual en plus. Pis j’me suis dit, heille, on a une fucking reine. Une reine pour qui ça vaut la peine de dépenser sans trop regarder, avec un peu de chance, ses rejetons vont se régurgiter…

  • Chez Soi   Yves Bolduc, tu devrais démissionner. Directement. Sérieusement. Tu veux nous ramener dans les années 80, avec les proçès de groupes heavy-métal parce que la bande-son contenait supposément des messages subliminaux quand on la jouait à l’envers? C’est sûr qu’une image contient son lot de symboles à découvrir pour changer le point de vue de l’observateur. Mais ton esti de commentaire “Mais tout ce que je peux dire, c’est que c’est de mauvais goût et ça peut être inquiétant”, tu devrais aller le tenir il y a 50 ans de ça. Tu as le droit de ne pas aimer...

    Chez Soi

    Chez Soi   Yves Bolduc, tu devrais démissionner. Directement. Sérieusement. Tu veux nous ramener dans les années 80, avec les proçès de groupes heavy-métal parce que la bande-son contenait supposément des messages subliminaux quand on la jouait à l’envers? C’est sûr qu’une image contient son lot de symboles à découvrir pour changer le point de vue de l’observateur. Mais ton esti de commentaire “Mais tout ce que je peux dire, c’est que c’est de mauvais goût et ça peut être inquiétant”, tu devrais aller le tenir il y a 50 ans de ça. Tu as le droit de ne pas aimer…

  • Le Drame    48e manif nocturne: vitrines brisées et dispersion musclée. Ainsi sera décrite la manifestation d’hier soir par la Presse. Plus loin, on pouvait lire que les vitrines avaient été brisées à la Caisse de dépôt et de placement du Québec, où se trouvait tout le gratin économique de la province, avec le gouverneur de la Banque du Canada et le président de la Banque de France. Il semble qu’il y avait une réception à l’intérieur, mais l’article ne dit pas ce qu’on célébrait exactement. De toute façon, on s’en fiche de ça, ce qu’on veut savoir, c’est combien...

    Le Drame

    Le Drame    48e manif nocturne: vitrines brisées et dispersion musclée. Ainsi sera décrite la manifestation d’hier soir par la Presse. Plus loin, on pouvait lire que les vitrines avaient été brisées à la Caisse de dépôt et de placement du Québec, où se trouvait tout le gratin économique de la province, avec le gouverneur de la Banque du Canada et le président de la Banque de France. Il semble qu’il y avait une réception à l’intérieur, mais l’article ne dit pas ce qu’on célébrait exactement. De toute façon, on s’en fiche de ça, ce qu’on veut savoir, c’est combien…

  • La Lutte    J’ai vu un “reportage” sur LCN à propos de la violente répression policière d’hier soir… je veux dire, de l’excellent travail policier pour contenir les excès violents de l’émeute des anarchistes qui essayaient de ruiner le grand-prix. Un gars avec un micro, rémuneré par Québécor, essayait de tirer quelques mots à Jaggi Singh, qui venait de voir un de ses compatriotes se faire arrêter. Monsieur Singh a alors demandé au gars avec le micro, rémuneré par Québécor, de poser ses questions à la police. Il a ce faisant pris le gars avec le micro, rémuneré par Québécor,...

    La Lutte

    La Lutte    J’ai vu un “reportage” sur LCN à propos de la violente répression policière d’hier soir… je veux dire, de l’excellent travail policier pour contenir les excès violents de l’émeute des anarchistes qui essayaient de ruiner le grand-prix. Un gars avec un micro, rémuneré par Québécor, essayait de tirer quelques mots à Jaggi Singh, qui venait de voir un de ses compatriotes se faire arrêter. Monsieur Singh a alors demandé au gars avec le micro, rémuneré par Québécor, de poser ses questions à la police. Il a ce faisant pris le gars avec le micro, rémuneré par Québécor,…

  • Spécisme   Hier soir, je regardais la transmission de CUTV (heureusement qu’ils existent, je commençais à en avoir assez d’entendre LCN larmoyer sur le sort des pare-brises des voitures du SPVM). On pouvait y voir des policiers restreindre l’accès à la rue Crescent, usant de leur excellent jugement. Ainsi on pouvait voir certaines gens passer sans problème, comme s’ils étaient invisibles aux yeux de nos fiers agents de la paix. On pouvait au cours d’une observation superficielle se dire qu’ils laissaient passer les gens d’un certain type physique (pas de chance les barbus aux cheveux longs, le gros bordel à ciel...

    Spécisme

    Spécisme   Hier soir, je regardais la transmission de CUTV (heureusement qu’ils existent, je commençais à en avoir assez d’entendre LCN larmoyer sur le sort des pare-brises des voitures du SPVM). On pouvait y voir des policiers restreindre l’accès à la rue Crescent, usant de leur excellent jugement. Ainsi on pouvait voir certaines gens passer sans problème, comme s’ils étaient invisibles aux yeux de nos fiers agents de la paix. On pouvait au cours d’une observation superficielle se dire qu’ils laissaient passer les gens d’un certain type physique (pas de chance les barbus aux cheveux longs, le gros bordel à ciel…

  • La Folie   J’ai survolé ce matin les diverses chroniques (puisque nos médias ont renoncé à l’information pour se tourner vers le texte d’opinion) pour m’aider à mieux suivre la narrative du pouvoir. Bon, Pratte (André, lâche Amir Khadir, parle-nous plutôt de Jacqueline Desmarais qui recevait l’ordre du Québec, enlevant ainsi tout ce qui pouvait rester de crédibilité à cette distinction d’un autre âge), Lysiane Gagnon (toujours pertinente ma Lysiane, tu serais presque crédible si je laissais de coté mon esprit critique pendant un instant), Boisvert (Yves, Yves, Yves. C’est vrai qu’en pratique, aucune manifestation n’a été “empêchée”, à condition de...

    La Folie

    La Folie   J’ai survolé ce matin les diverses chroniques (puisque nos médias ont renoncé à l’information pour se tourner vers le texte d’opinion) pour m’aider à mieux suivre la narrative du pouvoir. Bon, Pratte (André, lâche Amir Khadir, parle-nous plutôt de Jacqueline Desmarais qui recevait l’ordre du Québec, enlevant ainsi tout ce qui pouvait rester de crédibilité à cette distinction d’un autre âge), Lysiane Gagnon (toujours pertinente ma Lysiane, tu serais presque crédible si je laissais de coté mon esprit critique pendant un instant), Boisvert (Yves, Yves, Yves. C’est vrai qu’en pratique, aucune manifestation n’a été “empêchée”, à condition de…

  • Hubris   Ce matin, en buvant mon café, je me suis fait plaisir en lisant l’analyse profonde du conflit étudiant, gracieuseté du chanteur populaire Jacques Villeneuve (un petit bravo en passant à nos médias, ça prenait quand même un certain courage pour offrir une page complète à ceux qu’on entend jamais, les réelles victimes du branle-bas de combat québécois). Je crois qu’il a vu juste en commençant par critiquer l’éducation de ceux qui manifestent pour la justice sociale. Hey les parents, c’est simple pourtant – travaille, consomme pis ferme ta gueule. Vous n’êtes pas obligés de l’inculquer trop tôt, mais quand...

    Hubris

    Hubris   Ce matin, en buvant mon café, je me suis fait plaisir en lisant l’analyse profonde du conflit étudiant, gracieuseté du chanteur populaire Jacques Villeneuve (un petit bravo en passant à nos médias, ça prenait quand même un certain courage pour offrir une page complète à ceux qu’on entend jamais, les réelles victimes du branle-bas de combat québécois). Je crois qu’il a vu juste en commençant par critiquer l’éducation de ceux qui manifestent pour la justice sociale. Hey les parents, c’est simple pourtant – travaille, consomme pis ferme ta gueule. Vous n’êtes pas obligés de l’inculquer trop tôt, mais quand…

  • 7 Juin 2012   Quel soulagement ce matin de savoir que la police avait enfin mené une série d’arrestations préventives contre les dangereux criminels qui avaient vandalisé le bureau de l’ex-Ministre (comment vont tes vacances?) Line Beauchamp le 13 avril dernier. J’avais du mal à dormir la nuit en songeant que dans notre État de droit, notre démocratie, qui s’exprime dans l’un des plus vieux Parlements au monde (bon, j’avoue, j’ai tiré cette prose de l’excellent texte que Jean Charest a soumis au journal le Monde. J’ai chialé monsieur le ministre, j’avais presque oublié qu’on vivait dans une démocratie, quand je...

    7 Juin 2012

    7 Juin 2012   Quel soulagement ce matin de savoir que la police avait enfin mené une série d’arrestations préventives contre les dangereux criminels qui avaient vandalisé le bureau de l’ex-Ministre (comment vont tes vacances?) Line Beauchamp le 13 avril dernier. J’avais du mal à dormir la nuit en songeant que dans notre État de droit, notre démocratie, qui s’exprime dans l’un des plus vieux Parlements au monde (bon, j’avoue, j’ai tiré cette prose de l’excellent texte que Jean Charest a soumis au journal le Monde. J’ai chialé monsieur le ministre, j’avais presque oublié qu’on vivait dans une démocratie, quand je…

  • blass_o_rama   C’est en essayant de surmonter ma nausée en regardant la conférence de presse d’Amir Khadir (en passant, excellent travail les journalistes, on a du mal à croire que vous n’avez aucun biais politique) que je me suis interrogé à propos de René-Karl Tanguay alias Blass_o_Rama, qui postait tout en majuscules sur Twitter, avec des images complètement loufoques qui se contredisaient parfois dans le contenu (des symboles nazis mélangés aux symboles du communisme, avec un drapeau américain et un pédobear dans le coin). Il insultait un peu tout le monde, un peu n’importe comment, les Pierre-Karl Péladeau et les Martineau,...

    blass_o_rama

    blass_o_rama   C’est en essayant de surmonter ma nausée en regardant la conférence de presse d’Amir Khadir (en passant, excellent travail les journalistes, on a du mal à croire que vous n’avez aucun biais politique) que je me suis interrogé à propos de René-Karl Tanguay alias Blass_o_Rama, qui postait tout en majuscules sur Twitter, avec des images complètement loufoques qui se contredisaient parfois dans le contenu (des symboles nazis mélangés aux symboles du communisme, avec un drapeau américain et un pédobear dans le coin). Il insultait un peu tout le monde, un peu n’importe comment, les Pierre-Karl Péladeau et les Martineau,…

  • La Bravoure   Lorsque l’on regarde les photographies du conflit actuel au Québec, ce qui saisit immédiatement, c’est l’éclat du regard des jeunes. Avec le temps qui passe, on vieillit, on fait beaucoup de compromis, on courbe l’échine devant un système hiérarchique grotesque où trop souvent, plus on s’élève, moins on est compétent. Chaque matin devant le miroir, on évite de croiser son propre regard; on le déguise d’une mince couche de cynisme quand on est pas complétement inconscient des réalités abjectes de ce monde, auquel nous contribuons pour assurer la continuité de notre propre train de vie. Mais le regard...

    La Bravoure

    La Bravoure   Lorsque l’on regarde les photographies du conflit actuel au Québec, ce qui saisit immédiatement, c’est l’éclat du regard des jeunes. Avec le temps qui passe, on vieillit, on fait beaucoup de compromis, on courbe l’échine devant un système hiérarchique grotesque où trop souvent, plus on s’élève, moins on est compétent. Chaque matin devant le miroir, on évite de croiser son propre regard; on le déguise d’une mince couche de cynisme quand on est pas complétement inconscient des réalités abjectes de ce monde, auquel nous contribuons pour assurer la continuité de notre propre train de vie. Mais le regard…

  • Jusqu’à la Victoire   J’ai repensé aux casseroles aujourd’hui; je ne saurais dire pourquoi, mais elles m’ont rappelé un passage du roman d’Alexandre Dumas, “Vingt ans après”. L’histoire se déroule pendant la période de la Fronde en France; le ministre Mazarin décide de sortir incognito pour tâter le pouls de la populace agitée. Un homme ouvre sa fenêtre et se met à chanter une comptine railleuse contre son éminence. L’un des gardes l’accompagnant décide de le punir (en lui tirant dessus), mais le ministre l’arrête en disant: “Non pas, non pas! Diavolo! mon cher ami, vous allez tout gâter; les choses...

    Jusqu’à la Victoire

    Jusqu’à la Victoire   J’ai repensé aux casseroles aujourd’hui; je ne saurais dire pourquoi, mais elles m’ont rappelé un passage du roman d’Alexandre Dumas, “Vingt ans après”. L’histoire se déroule pendant la période de la Fronde en France; le ministre Mazarin décide de sortir incognito pour tâter le pouls de la populace agitée. Un homme ouvre sa fenêtre et se met à chanter une comptine railleuse contre son éminence. L’un des gardes l’accompagnant décide de le punir (en lui tirant dessus), mais le ministre l’arrête en disant: “Non pas, non pas! Diavolo! mon cher ami, vous allez tout gâter; les choses…

Page 2 of 3123