Prométhée Qc

Prométhée Qc

  Wow, les vieux médias pédalent rageusement pour renverser la vapeur; on attaque la fille d’Amir Khadir, parce qu’elle a eu le courage de confronter un système en lequel elle ne se reconnaissait pas (contrairement à ce qu’on attend de nous, c’est-à-dire consommer, voter mollement tout les 4 ans et chialer dans le vide que la politique c’est de la merde). Je savais pas que c’était devenu éthique d’attaquer les enfants d’un politicien pour le discréditer, la Québecorisation des médias?

Aussi, on nous dit à présent dans nos médias dominants qu’il faut se calmer, discuter, qu’on est une société soit-disant civile (heh, tout d’un coup).

Crisse, ça fait des années qu’on s’acharne sur la go-gauche en la ridiculisant, en lui refusant du temps d’antenne pour exprimer ses plans politiques, en traitant les manifestants de “crottés” et de communistes. Ben là vous avez ouvert toute grande la boîte de Pandore mes tabarnak, et vous voulez qu’on revienne à la bonne vieille époque où on se faisait fourrer une taxe “santé” ou une hausse de facture hydro au creux du fion en se faisant dire que c’était la seule chose sensée à faire et de se taire?

Je sais pas, mais moi, quand je vois l’État allonger le bras policier pour fesser allégrement dans le tas, je suis pas sûr que ça va être possible de revenir au bon vieux temps “vin fromage” que la fausse bourgeoisie affectionnait tant. Pas sûr que mes ancêtres ont risqué leur vie à traverser l’Atlantique sur des coquilles de noix pour que je puisse un jour développer des hémorroïdes dans un fauteuil en écoutant LCN me dire que tout va bien, pendant que je paie mon hypothèque à des taux d’usure et que mon gouvernement fait construire des ponts et des routes à mes frais, que je vais payer en double parce que le péage va être exploité par une firme privée pendant 25 ans (juste le temps que ça se brise, après ils vont généreusement nous le revendre, histoire qu’on répare ça, à nouveau à nos frais).

Faque, les appels à la raison venant des “bien pensants” et des “lucides”, fuck off.