Les Criminels

Les Criminels

  Au moment où j’écris ces quelques mots, l’illustre tabloïde québécois La Presse m’informe que le gouvernement a “plié” devant le mouvement étudiant, en diminuant la hausse de 254$ par an à un époustouflant 219$, un rabais à ne pas manquer, parce que c’est avec des cennes qu’on fait des piastres. En lisant l’article, je ne peux m’empêcher de penser que la caste marchande a encore gagné. En effet, il ne semble pas être question d’avoir un débat sur la gratuité scolaire et sur le système d’éducation en général, la pertinence de sa structure en l’an 2012, l’orientation du Québec à l’ère de la mondialisation et le choix de se concentrer sur l’exploitation accélérée des ressources naturelles (parce que le pays est bourré d’exemples de villes minières qui sont demeurée prospères une fois la mine à sec).

Vraiment? Tout ce raffut pour un rabais du type “achetez maintenant ne payez que dans 7 ans”? 35$ par an, c’est quand même un gros 67 cents par jour. C’est un plein d’essence que vous pourrez faire dans 7 ans, où une semaine d’épicerie, où encore, pour ceux qui voient à long terme, un dépôt que vous pourrez faire dans le REER obligatoire qui sera fort probablement instauré d’ici là. Argent, monnaie, chiffre d’affaires, épargnes, crédit, dettes, taux… voilà le seul langage que ce monde semble partager, cash cash cash, pis un beau gros 35$ dans tes poches, t’iras te payer une caisse de 24 pour oublier à quel point ton existence est vide de sens. On nous dit dans la bible que Judas aurait trahi Jésus pour trente pièces d’argent. On dirait que le gouvernement Charest essaie de se “bargainer” une trahison à l’ancienne.