Effort

Effort

  Ah ben, ta-ba-rnak. Legault, Legault, Legault. Tu redéfinis vraiment le barème de la stupidité. Tu m’as brutalement rappelé pourquoi je m’étais retiré de la participation citoyenne il y a tant d’années. Est-ce qu’il y a vraiment une amélioration possible quand on est confrontés à des gens aussi épais, mon dieu, mais épais.

Mais avant tout, je suis allé vérifier dans mon atlas, pour être bien certain de ne pas moi aussi avoir l’air épais. A-S-I-E, hey, j’ai failli pas trouver. Saviez-vous que l’Asie est un continent? Ben oui, pis l’Iran, la Corée du Nord, la Syrie et l’Afghanistan sont parmis les pays inclus dans le continent asiatique. Crisse là je suis confus mon bon François, parce que je pensais qu’on voulait moins d’arabes et de terroristes pis plus d’asiatiques pour sauver le Québec et son précieux PIB, mais là je sais plus, y a pas moyen de filtrer plus efficacement, sélectionner les bons asiatiques (ceux qui étudient super fort) des mauvais (les arabes)?

Au moins, au moins, me dis-je désemparé, une bourde aussi énorme, une tentative aussi grossière de s’amouracher l’électorat d’un certain âge, je peux compter sur les fins limiers de la Presse pour démonter le chef de la CAQ sur cette connerie monumentale. Le Pratte-signal est dans le ciel, allons Cerbères de la démocratie, qu’enfin soient lachés les éditoriaux pertinents pour nous guider vers la vraie lumière.

Ok, j’attends, pantois (masculin de pantoite). Ah, un éditorial qui démonte Pauline Marois pour ses propos sur l’école privée (tes enfants vont au privé et ça t’a piqué au vif mon p’tit Pratte?), un autre éditorial sur le PQ. Bon le marché Jean-Talon est pas assez épicurien pour les bourgeois qui bloguent pour PowerCorp, je vais aller faire un tour du coté du Journal de Mourial.

Après l’habituelle crise d’épilepsie causée par la lecture de leur page couverture virtuelle (AH! LES COULEURS!), je comprends que la grève est terminée et qu’il y a eu pas mal de sport, mais Legault qui courtise le vote des vieux abrutis, ça a passé dans le beurre.

Finalement, il n’y a que le Devoir qui tienne la piste; comme une bande de gens qui essaient d’informer le public de certains faits en posant des questions de suivi sur une histoire qu’ils publient dans un quotidien en s’assurant qu’à chaque fois il y ait une mise en contexte pour que le lecteur puisse faire un suivi cohérent (ah merde, j’aurais pu simplifier tout ça en utilisant le terme “journalistes”, mais c’est une appelation devenue tellement rare dans le Québec de la chronique d’opinion).

Bon sang, j’ai tellement hâte que la CAQ forme un gouvernement majoritaire, j’ai un tas de vieux disques de Julius Fučík que j’ai envie de ressortir.