Spécisme

Spécisme

  Hier soir, je regardais la transmission de CUTV (heureusement qu’ils existent, je commençais à en avoir assez d’entendre LCN larmoyer sur le sort des pare-brises des voitures du SPVM). On pouvait y voir des policiers restreindre l’accès à la rue Crescent, usant de leur excellent jugement. Ainsi on pouvait voir certaines gens passer sans problème, comme s’ils étaient invisibles aux yeux de nos fiers agents de la paix. On pouvait au cours d’une observation superficielle se dire qu’ils laissaient passer les gens d’un certain type physique (pas de chance les barbus aux cheveux longs, le gros bordel à ciel ouvert de l’exceptionnelle rue Crescent ne veut pas de vous), mais un incident a retenu mon attention. Deux jeunes femmes qui se font refuser le droit de passage, en apparence tout à fait normale. Mais l’une d’elles commence à s’échauffer et à houspiller le cerbère de service avec une verve ravissante. Et c’est là que j’ai compris, le truc qu’utilisaient les gardiens de la porte pour détecter le vilain communiste qui avait cru tromper leur vigilance en omettant de porter le carré rouge (ce qui rend leur travail de profilage politique beaucoup plus facile, il faut l’admettre). Les militants sont incapables de feindre le regard effacé et vitreux des passants qui, eux, sont capables d’ignorer une crise sociale qui fait couler le sang pour aller prendre un petit verre à la santé des milliardaires qui refusent de payer l’addition.

Cette observation fut, à mon humble avis, confirmée lorsque je visionnai un court extrait qui montrait trois individus portant le carré rouge menottés à la va-vite sur le trottoir, encadrés par quelques policiers en combinaison voyante, être ignorés par la masse qui déambulait en toute sécurité, protégée qu’elle était de cette menace qu’incarnent ces divers ‘crottés’ avec leurs slogans qui invitent à considérer le monde sous un angle qui n’est pas nécessairement à l’avantage du pouvoir établi.

Imaginez, un monde où il faudrait réellement faire sa “juste part”, pas en payant, mais en contribuant quelque chose de valide.