La Justisse

La Justisse

  Bon, c’est officiel, c’est pas une conspiration. Notre estimé premier ministre nous l’a confirmé en nous invitant à lire la pièce à conviction: son plan politique présenté en pratique “powerpoint” sur la page intitulée “ballot question”. Alors d’un coté, Pauline Marois, un référendum et la rue (c’est assez abstrait comme concept, genre Khadir, un plan politique et un immeuble). De l’autre, on a Jean Charest et sa fière équipe lllllllibérale et le plan Nord, sa création d’emploi… là-bas bien sûr. Et je connais une TONNE de médecins qui vont être prêts à déservir la population à quelques heures de Montréal. Crisse pourquoi on abandonne pas carrément l’ile pour y aller, le Nord du Québec, son climat si doux et sa faune généreuse. Fuck les élections qui auront lieu dans un mois et demi (“on va pas laisser passer ça”, hein Lise, belle stratégie politique, serrer contre soi du p’tit vieux pis seulement évoquer un avenir rapproché. Dieu sait que de voir plus loin que dans 4 ans ça vous aliénerait toute votre base que vous avez réussi à terrifier pendant autant d’années avec la menace d’un référendum. Vous allez perdre votre pension, vous allez être abandonnés dans des maisons de retraite où on vous laissera crever dans l’indiférence la plus totale. T’as pas honte d’être aussi cynique avec eux, ils ont probablement contribué pas mal plus dans leur vie que tu ne le feras jamais, mais toi tu sais comment les abuser avec ton authenticité de perruque.)

Là le B’nai Brith s’en mêle, parce que les jeunes ont osé faire le salut ‘nazi’ pour narguer les policiers. Et là tout le monde rougit, baisse les yeux, oh shit! l’irréparable est commis! Voir les jeunes se faire violenter dans la rue, ciblés parce qu’ils adhèrent à une idéologie différente, diabolisés par le parti au pouvoir pour se faire du capital politique, ça les a pas trop ébranlés au B’nai; ils étaient trop occupés à faire annuler le spectacle de Dieudonné et à préparer des médailles à l’éffigie de la reine pour leur conférence de politique nationale.